Flux RSS
WRC : 
Posté par rivierem le 03/06/2010 (2915 lectures)

Jean-Marie Cuoq et Laurent Carbonaro ont participé en Algarve
à leur première manche du WRC sur terre.


Du 28 au 30 mai, les équipages R3C Racing Jean-Marie Cuoq-Pascal Duffour (Peugeot 307 WRC) et Laurent Carbonaro-Thierry Léon (Ford Focus WRC) ont découvert parmi les 18 WRC au départ, le Rally de Portugal. L’occasion leur était offerte de découvrir l’univers du haut niveau mondial sur la terre jusque-là inconnu pour tous les deux. A commencer par le parcours spécifique : « Il a fallu s’habituer à ces chemins étroits avec énormément de « cachés », des parties relativement rapides, des descentes et des montées le long de collines », décrit Jean-Marie Cuoq qui, rapidement acclimaté aux pneus uniques Pirelli « très durs et résistants », s’est calé dans le Top 20 et en tant que premier amateur parmi les pilotes professionnels aguerris du « WRC Circus ». « Leurs trajectoires sont tendues et ils vont franchement dans les cordes. », a remarqué l’Ardéchois, peu surpris par le rythme soutenu de ses concurrents, rejoint par Laurent Carbonaro : « Ils engagent leurs voitures jusqu’au point de corde en glissant le moins possible. Le pilotage s’apparente à du circuit ! C’est un coup à prendre. Ce rallye fut instructif du point de vue des trajectoires et des notes – Il faut les peaufiner. Le tracé est tellement difficile que lors du premier passage dans les spéciales, je les confirmais. Je m’amusais dans le second. Cette expérience va me permettre de progresser. »

Les chronos signés par les membres du R3C Racing sont allés crescendo. « Jusqu’à ce que le collecteur d’échappement casse à mi-parcours de la dernière spéciale du samedi, ça marchait plutôt pas mal ! », estime Jean-Marie. Effectivement : il venait juste de signer le 11e temps et de s’installer à la 13e place. « Avec ma voiture logiquement pas au niveau des C4 et autre Focus, j’ai figuré par moments, en dessous des 2 secondes au kilomètre par rapport aux meilleurs, seuil que je m’étais fixé. » Malheureusement, l’abandon de la 307 WRC blanche était inéluctable en fin d’étape 2, la réparation étant trop lourde à effectuer.

Seul à défendre les couleurs de R3C Racing dimanche, Laurent Carbonaro, auteur d’un 16e puis d’un 14e temps, a glané 3 places par rapport à la veille. « Je n’ai jamais roulé aussi vite de ma vie ! », signale-t-il, preuve d’un cap franchi. Il rallie l’arrivée finale en 17e position, derrière son rival du jour, PG. Andersson. Explications : « Dans la dernière spéciale dans le stade, j’ai pris un virage trop à la corde et heurté un bloc en béton, ce qui m’a envoyé en tête-à-queue. Un demi-train a été plié et j’ai dû finir au ralenti. Il faut toujours se méfier dans une superspéciale. Ca me servira de leçon ! » La mission est accomplie pour le pilote également chanteur : « Je comptais terminer le rallye, accumuler les kilomètres et augmenter le rythme, c’est fait ! Le plaisir était au rendez-vous. La carrosserie de la voiture, elle, a souffert… »
Prochain rendez-vous pour Jean-Marie Cuoq et Laurent Carbonaro : le Rallye de Bulgarie, manche comptant pour le WRC, du 9 au 11 juillet. « Autre pays, autre terrain, ça va être autre chose… », annonce Jean-Marie Cuoq.
Site Internet : www.r3c-racing.com
- Classement final : 1. Ogier (Citroën C4 WRC) - 2. Loeb (Citroën C4 WRC), - 3. Sordo (Citroën C4 WRC)…

17. L. Carbonaro-Th. Léon (Ford Focus WRC), à 32min11s2

Evolution du classement par étape : 27e (1) – 19e (2)

Statistiques : 8 meilleurs temps sur 18 dans le Top 25. 14e temps dans l’ES17

JM. Cuoq-P. Duffour (Peugeot 307 WRC), abandon fin d’étape 2 (collecteur d’échappement)

Evolution du classement par étape : 18e (1) – 16e (2)

Statistiques : 10 meilleurs temps sur 13 dans le Top 20 (4 dans le Top 15). 11e temps dans l’ES12

WRC : Direction le Portugal et le WRC
Posté par rivierem le 21/05/2010 (3672 lectures)



Profitant de la « trêve » sur la terre en France, Jean-Marie Cuoq et Laurent Carbonaro participent avec leurs WRC, au Rally de Portugal, sixième manche du championnat du monde des rallyes.

Après deux épreuves du championnat de France des rallyes Terre disputées en avril, Jean-Marie Cuoq (actuel leader avec deux victoires) et Laurent Carbonaro (classé 4e et 3e) ont décidé d’occuper la « trêve » de trois mois observée dans l’Hexagone : ils prennent la direction du Portugal pour participer à la sixième manche du championnat du monde des rallyes et à la première des cinq à leurs programmes 2010. « C’est un rêve de parvenir à rouler sur ce type de rallyes, estime Laurent Carbonaro qui n’a disputé à ce niveau que le Monte-Carlo (en 2008) avec la Peugeot 307 WRC, comme Jean-Marie Cuoq (en 2007 et 2008). On l’aborde avec pour objectifs de se faire plaisir et d’emmagasiner de l’expérience. On va disputer des spéciales entre 20 et 25 kilomètres et au total quasiment 350 kilomètres chronométrés, l’équivalent de trois rallyes du championnat de France ! D’après les vidéos, le tracé alterne entre rapide et serré, avec beaucoup de « ciel ». » « Le but est d’être performant et d’aller au bout », ajoute Jean-Marie Cuoq qui retrouve pour l’occasion, le volant de la Peugeot 307 WRC (sa dernière apparition date de Langres 2009) alors que son compère évolue sur son habituelle Ford Focus WRC version 2007 aux couleurs d’EMT.

La concurrence en WRC (sans oublier celle en Super 2000) est composée de 18 voitures de cette catégorie dont les Citroën C4 de Loeb, Sordo, Ogier, Raïkkonen et P. Solberg, des Ford Focus 2009 de Latvala et Hirvonen, intouchables, 2008 de M. Wilson, H. Solberg, Villagra… sans oublier la Subaru Impreza WRC 2008 de M. Ostberg… « Avec quels adversaires va-t-on lutter ? », s’interroge Laurent Carbonaro qui s’élancera jeudi soir, en 35e position et un peu dans l’inconnu. Pour s’être frotté à quelques-uns des plus chevronnés, Jean-Marie Cuoq qui, avec son statut de prioritaire (P2 ) lié à son palmarès, porte le n°15, apporte une réponse : « C’est simple : les pilotes habitués au Mondial sont toujours sur le même rythme rapide du début à la fin. J’espère me situer par spéciale, autour des deux secondes au kilomètre par rapport aux premiers du classement. Et pour figurer dans cette fourchette, il va falloir envoyer ! J’attends avec impatience ce Portugal, mon premier rendez-vous sur terre au niveau WRC, plus que les autres épreuves sur asphalte. » « Je pense que l’on connaîtra nos adversaires dès vendredi soir !, tranche Laurent Carbonaro qui « se languit d’y être ». On aborde ce Rally de Portugal sans pression de résultat contrairement à une épreuve du championnat de France Terre pour laquelle on vise les première et deuxième places afin de porter haut les couleurs d’EMT. L’ambiance devrait être géniale lors de la super spéciale tracée dans le stade. »

A Faro, dans la région de l’Algarve, les équipages R3C Racing pourront compter sur les soutiens de leurs mécaniciens attitrés, Raphaël et Yvan, renforcés pour l’occasion, ainsi que des délégations familiales et de supporters ardéchois.
Site Internet : www.r3c-racing.com

Equipages R3C Racing-EMT : Jean-Marie Cuoq-Pascal Duffour (Peugeot 307 WRC), n°15 (position de départ étape 1 : 13e)

– Laurent Carbonaro-Thierry Léon (Ford Focus WRC), n°65 (position de départ étape 1 : 35e)
Programme Rally de Portugal (manche WRC 6/13)

Lundi 24 au mercredi 26 mai
Reconnaissances du parcours

Jeudi 27 mai

Shakedown

20h30 ES1 Super spéciale 1

Vendredi 28 mai (Etape 1)

8h10 Départ

9h30 ES2 (22,72 km) ES5 14h10
10h18 ES3 (20,21 km) ES6 14h58

11h16 ES4 (21,36 km) ES7 15h56

17h00 Fin d’étape

Samedi 29 mai (Etape 2)

8h10 Départ

9h27 ES8 (26,20 km) ES11 14h07

10h20 ES9 (25,23 km) ES12 15h00

11h25 ES10 (16,12 km) ES13 16h05
17h00 Fin d’étape

Dimanche 30 mai (Etape 3)

6h20 Départ

7h18 ES14 (21,28 km) ES16 10h48

8h09 ES15 (22,51 km) ES17 11h39

13h55 ES18 Super Spéciale 2

14h05 Arrivée finale

Jean-Marie Cuoq tous droits réservés -> Design by ChocoTemplates.com Xoopsed by Xo-Aminoss